Logements sociaux au Cameroun: C’est pour qui finalement?

Pour parler de ce sujet sur les logements sociaux au Cameroun, je ne suis pas allé chercher loin, j’ai choisi de parler de mon propre cas.

Une vue des logements sociaux d’Olembé à Yaoundé

 

Comme sur la photo ci-dessus, moi je regarde les logements sociaux du Cameroun de loin, très loin, très très loin même. Ce n’est pas que je ne peux pas m’y approcher hein, seulement, je n’aime pas faire le lèche-vitrine. Moi je ne peux pas regarder des logements sociaux comme ceux là que je ne pourrais pas acquérir. A moins que je ne gagne au loto ou que je gagne un salaire régulier d’au moins 400 000 Francs CFA par mois pendant des années.

C’est d’abord quoi un logement social?

Un logement social, si je me réfère à la définition que j’ai trouvée sur wikipedia, est un logement destiné, à la suite d’une initiative publique ou privée, à des personnes à revenus modestes (c’est exactement dans cette catégorie que je me retrouve) qui auraient des difficultés à se loger sur le marché privé.

Comment puis-je donc avoir un logement social au Cameroun?

Je me suis rendu sur le site web du programme gouvernemental de construction de 10000 logements sociaux et d’aménagement de 50000 parcelles constructibles. Je voulais consulter les informations relatives à l’acquisition d’un de ces logements sociaux à Yaoundé, au quartier Olembé situé à la sortie nord de la capitale. Quand on est locataire comme moi, le rêve absolu est de pouvoir être propriétaire à son tour.

Ce que j’ai trouvé comme information sur ce site web m’a tout de suite refroidi. Après avoir ouvert la rubrique « Présentation et prix des logements », j’ai tout de suite compris. Pour quelqu’un comme moi, ces logements sociaux relèvent tout simplement de l’utopie.

Voici pourquoi:

 

Au vue des ces coûts (en Francs CFA) énormes, un pauvre camerounais ne peut que regarder ces logements de très loin comme je le disais plus haut.

Pouvons-nous donc considérer ces logements comme des logements sociaux?

Au vue de mes revenus, je ne pourrais pas considérer cela comme des logements sociaux. En combien de temps vais-je rembourser le crédit pour obtenir une telle maison? Toute une vie et plus certainement. Plusieurs jeunes camerounais sont comme moi dans cette situation, mais malheureusement nous ne pouvons pas caresser le rêve d’être propriétaire d’une de ces maisons.

Notre « niveau » ne peut pas permettre d’avoir tout l’argent nécessaire pour rembourser le crédit (seul moyen pour être acquéreur) contracté pour l’achat de la maison. Sans oublier qu’il y a d’abord un apport personnel qui s’élève à quelques millions de Francs CFA. Autant mieux se battre pour acheter un lopin de terre quelque part et se débrouiller pour faire avancer la construction à son rythme.

En somme donc, ces logements sociaux sont tout sauf des logements sociaux accessibles pour la plupart des camerounais. Même avec toute la volonté et l’envie de devenir propriétaire, il serait difficile de parvenir à réunir les conditions nécessaires pour être un acquéreur. Vivement une autre politique de logements sociaux au Cameroun. Cela pourrait nous permettre de caresser le rêve d’avoir enfin un logement et quitter la location.

 

Ce billet est ma contribution à la campagne #LogementsSociauxCmr initiée par les blogueurs du Cameroun. Le prochain billet vous sera servi par mon « mbombo » Didier NDENGUE sur son blog http://ndengue.mondoblog.org. Il vous parlera du business des gros bonnets autour des logements sociaux.

The following two tabs change content below.
Thierry Didier KUICHEU
Jeune camerounais, vivant à Yaoundé au Cameroun. J'aime bien partager et découvrir. Je suis contractuel d'administration et cela me permet de voir certaines réalités de mon pays qui m'édifie et me donne envie de m'exprimer pour pouvoir faire bouger les choses. En tant que jeune, j'aime bien m'amuser aussi et sortir de temps en temps ou faire des petits voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *