Portrait d’entrepreneur en Afrique: Entretien avec Alain Joseph RABE de la Côte d’Ivoire

Toujours souriant et sérieux à la fois, Alain Joseph RABE a su partager avec moi et les autres membres du « village » dont nous faisions partie, cette convivialité dont mes frères ivoiriens ont le secret. Il est porteur d’un projet pour son pays dans le domaine du transport et il a choisi de nous parler de lui et de ses ambitions.

 

Qui est Alain Joseph RABE ?

Je suis un jeune ivoirien, doctorant en deuxième année de sociologie. Je suis également consultant pour le projet ASTI au CNRA (Centre National de Recherche Agronomique) et Alumni YALI session 7 à Dakar.

Qu’as-tu appris de nouveau sur toi grâce à la formation du YALI ?

J’ai appris que je peux aller de l’avant et croire en moi.

En quoi consiste ton projet ?

Mon projet consiste à offrir aux ivoiriens un service de sécurité dans le secteur du transport urbain.

En tant que jeune leader africain, quel changement Alain Joseph RABE voudrait apporter à l’Afrique?

Je voudrais surtout contribuer au changement de mentalité. Il faudrait que les africains sachent que le meilleur pour eux est de passer à l’action et non de dormir sur les lauriers. L’Afrique doit compter sur nous et pas sur eux (Europe, Amérique, Asie).

Quelles sont tes ambitions pour le futur?

Personnellement, je souhaiterais vivre de mon entreprise demain à l’instar de Dankote.

Parle nous de ton pays en quelques lignes

La Côte d’Ivoire, comme les artistes le disent  »est le plus doux au monde ». Avec son patrimoine culturel mitigé. Elle compte à elle seule plus de 60 ethnies, limitée au nord par le mali et le Burkina Faso, au sud par l’océan Atlantique, à l’ouest par la guinée et le Libéria et à l’est par le Ghana. On y trouve 4 grands groupes éthiques, les Akan, les Kru, les Goût et les Mande. C’est un pays accueillant qui compte plus de 26% d’étrangers dans sa population.

Que voudrais-tu que les lecteurs retiennent d’Alain Joseph RABE ?

Qu’ils retiennent ceci, nous sommes l’avenir de ce continent riche et d’ailleurs le plus riche au monde et le moins polluant de la planète. Travaillons d’arrache pieds pour sortir l’Afrique des perceptions misérables. Merci!

The following two tabs change content below.
Thierry Didier KUICHEU
Jeune camerounais, vivant à Yaoundé au Cameroun. J'aime bien partager et découvrir. Je suis contractuel d'administration et cela me permet de voir certaines réalités de mon pays qui m'édifie et me donne envie de m'exprimer pour pouvoir faire bouger les choses. En tant que jeune, j'aime bien m'amuser aussi et sortir de temps en temps ou faire des petits voyages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *