Portrait d’entrepreneur en Afrique: Entretien avec Abraham KONE du Mali

Notre slameur du village B.E. 3 de la session 7 du YALI Dakar, le célèbre Abraham KONE, mon frère du Mali. Nous étions en plus voisin de chambre au CESAG. Un mec sympa et plein de ressources. Le « père du passage piéton ». Il a choisi de nous parler de lui, de son projet et de ses ambitions.

 

Qui est Abraham KONE ?

Je suis un économiste de formation, promoteur de « Dimanche à Bamako », une PME dans l’événementiel et la décoration. Je suis poète à mes heures perdues, slameur de passion, journaliste de conviction. Chez moi, c’est toujours « Carpe Diem » !!

Qu’as-tu appris de nouveau sur toi grâce à la formation du YALI ?

Développement personnel, apprendre à prioriser mes priorités. Apprendre aussi à libérer la bête qui somnole en moi, c’est-à-dire être en action et quitter le mode veille.

En quoi consiste ton projet ?

Mon projet s’appelle « Dimanche à Bamako », dans le domaine de l’événementiel, de la décoration des mariages. Tout ce qui est embellie.

En tant que jeune leader africain, quel changement voudrais-tu apporter à l’Afrique?

Je voudrais contribuer au changement de mentalité. L’Afrique étant le berceau de l’humanité par excellence, tout commence ici, l’Eldorado c’est ici! Ce continent regorge tellement de richesses. Apprendre à cette jeunesse africaine dynamique et rêveuse, que naître en Afrique, c’est avoir les poches pleines d’espoir.

Quelles sont tes ambitions pour le futur?

Tout d’abord, impacter par mon leadership sur ma communauté, mon continent afin de démontrer que la jeunesse peut raccorder plusieurs cordes à son violon. Enfin, je voudrais être utile à ma nation et poser des gestes qui resteront même après ma mort et servira de référence pour motiver la génération future.

Parle nous de ton pays :

Le Mali, beau pays, riche en histoires. Terre de guerriers, des Mansas, des rois vaillants qui ont laissé des empreintes, des actions qui continuent d’illuminer notre existence.

Partage avec nous ce que tu voudrais que les lecteurs retiennent d’Abraham KONE :

La vie est une route dangereuse où chacun créé son passage piéton, alors reste vigilant et attentif durant ta traversée car les conducteurs fantômes n’hésiteront pas à te renverser.

The following two tabs change content below.
Thierry Didier KUICHEU
Jeune camerounais, vivant à Yaoundé au Cameroun. J'aime bien partager et découvrir. Je suis contractuel d'administration et cela me permet de voir certaines réalités de mon pays qui m'édifie et me donne envie de m'exprimer pour pouvoir faire bouger les choses. En tant que jeune, j'aime bien m'amuser aussi et sortir de temps en temps ou faire des petits voyages.

1 commentaire sur “Portrait d’entrepreneur en Afrique: Entretien avec Abraham KONE du Mali

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *