Etudiants camerounais: « je vous donne 500 000 ordinateurs » 7


Annoncés uniquement pour l’année académique 2016-2017, ces ordinateurs seront destinés aux étudiants appartenant aux institutions universitaires publiques et privées du Cameroun.

 

étudiant utilisant un ordinateur 

J’ai appris cette « importante » nouvelle en feuilletant l’édition du mercredi 27 juillet 2016 du quotidien national bilingue Cameroon Tribune. Tout de suite j’y ai vu une annonce faite en vue de la prochaine élection présidentielle prévue au Cameroun en 2018, mais qui pourrait avoir lieu en 2017 au cas où elle est anticipée comme souhaitée par une partie des militants du parti au pouvoir, le RDPC (Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais). Pourquoi ai-je ce point de vue ?

Tout simplement parce qu’en 2011, toujours en vue de l’élection présidentielle prévue la même année, le Président Paul Biya (34 ans au pouvoir en 2016) avait annoncé dans son discours à la jeunesse camerounaise, le 10 février 2011, le recrutement spécial de 25000 jeunes diplômés dans la fonction publique camerounaise. Cette opération a été bouclée en grande partie avant la tenue de l’élection, pour la grande joie des candidats retenus et leurs familles. Imaginez la retombée pour le scrutin, des milliers de potentiels électeurs en faveur du Président.

Les choses se suivent et se ressemblent, c’est ainsi  qu’en 2013, pour les élections législatives et municipales, le même Président (eh oui encore lui), a annoncé le paiement de rémunérations aux Chefs Traditionnels de 1er, 2e et 3e degré. Soit 200 000 F CFA pour les Chefs de 1er degré, 100 000 F CFA pour les Chefs de 2e degré et enfin 50 000 F CFA pour ceux du 3e degré. Sachant que ces autorités traditionnelles sont des voix très écoutées par leurs populations, je vous laisse imaginer l’impact de cette manne sur le déroulement de la campagne électorale.

C’est ainsi donc qu’en 2016, bis repetita. Les étudiants camerounais auront droit aux « ordinateurs portables chinois », oui chinois car il s’agit bien d’une convention signée avec la Société Sichuan Telecom Construction Engineering Co.Ltd, en vue de généraliser et systématiser l’usage des TIC par les étudiants camerounais. C’est exactement aujourd’hui qu’ils en ont besoin ? Et juste la vague de l’année académique 2016-2017 ? Qu’adviendra-t-il de la vague des futurs étudiants, néo bacheliers qui s’inscriront à l’université pour l’année académique 2017-2018 ? Aucun ordinateur pour eux.

Cette fameuse convention signée entre l’Etat du Cameroun et la Chine nous apporte donc quoi de concret ? L’octroi d’un prêt concessionnel par la Chine au Cameroun d’une incidence financière de 75 milliards de F CFA, des risques potentiels pour le marché local d’ordinateurs portables etc. En plus, ces ordinateurs, qu’il faut plutôt qualifier de notebook, ne sont pas forcément adaptés aux besoins de tous les étudiants camerounais. Les caractéristiques me sont inconnues et je ne sais même pas s’il existe une garantie pour ces appareils. Je n’ai rien contre les chinois mais je me demande si le coût unitaire de ces ordinateurs est supérieur aux frais d’inscription dans les Universités d’Etat qui s’élèvent à 50 000 F CFA. L’avenir me le dira.

Moi je pense que cet argent aurait pu servir par exemple à développer les infrastructures déjà existantes dans les Universités, améliorer les conditions d’hygiène, la construction de nouveaux logements ou cités universitaires pour les étudiants. Pourquoi ne pas élargir cela à la suppression des frais de scolarité dans les Universités d’Etat ? En tout cas, les étudiants camerounais se chargeront eux-mêmes de donner leurs points de vue quand ils auront reçu ces ordinateurs gracieusement offerts par le Président de la République dans le cadre du programme « e-national higher education ».

Quant à moi je dis, il y aura 500 000 ordinateurs pour les étudiants camerounais, et puis quoi ?

The following two tabs change content below.
Thierry Didier KUICHEU
Jeune camerounais, vivant à Yaoundé au Cameroun. J'aime bien partager et découvrir. Je suis contractuel d'administration et cela me permet de voir certaines réalités de mon pays qui m'édifie et me donne envie de m'exprimer pour pouvoir faire bouger les choses. En tant que jeune, j'aime bien m'amuser aussi et sortir de temps en temps ou faire des petits voyages.
Thierry Didier KUICHEU

Derniers articles parThierry Didier KUICHEU (voir tous)


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 commentaires sur “Etudiants camerounais: « je vous donne 500 000 ordinateurs »

  • aurelien

    le projet un étudiant un ordinateur est un programme bien ambitieux mais alors, a t’ont pensez aux conséquence? non je crois……car si nous avions pensez a cela,je ne crois pas que nous irions nous endettés pour une somme de 75 milliard de francs .Aussi,on parle de « don » pourtant c’est un prêt que le Cameroun va rembourser. putin c’est dégueulasse!!

  • Frank Tony

    C’est bien Didier de mettre cette question à l’appréciation du public étant donné les enjeux qu’elle engage tant sur le plan éducatif, économique , et social .Je ne m’apesantirais pas directement sur l’incidence financière de ce geste que nous savons évidement politique , rien de surprenant .
    Je ne suis pas contre cette décision , je dirais même qu’elle est salutaire pour une révolution ’’urgente’’ en vu de la création des riches .Nous savons que l’émergence de l’Afrique en général et du Cameroun en particulier tient à des secteurs sous exploités tel que l’économie numérique. Les étudiants sont des elites (eclaireurs)qu’une nation doit préparer pour affronter les enjeux du développement .Je sais qu’un bon nombre d’étudiants camerounais possèdent déjà un PC mais on en dénombre encore une flopée de jeunes étudiants qui finissent leur master sans avoir d’ordinateurs ; les saisies, les recherches … se faisant dans des cyber , bureau et assimilés. Je te laisse évaluer les coûts que cela engage tout au long de l’année. Et ces étudiants qui après leurs diplômes frappent au portes de l’emploi sans même avoir acquis les bases nécessaire pour l’insertion professionnelle , apparaissent comme des parvenus devant un logiciel PAO, DAO, CAO et j’en passe. C’est une mesure d’urgence lorsque le président décide d’offrir 500 000 ordinateurs aux étudiants camerounais ,lorsqu’on sait l’inertie de l’administration pour étudier un projet infrastructurel ,passer le marché et la corruption qui jalonne tous les étapes y afférant. Mon mémoire de fin dd’étude en architecture était basé sur les conditions de logement des étudiants camerounais et je comprend toute la teneur de tes propos en ce qui concerne le déficit infrastructurel dans nos universités et je sais également que ça mettra beaucoup de temps pour combler ce gap. Tu connais mieux que moi les avantages pour un étudiant d’avoir un PC et de l’utiliser pour accroître ses performances académiques (e-lerning …).
    Mais j’avoue pour ma part qu’on aurait peut être mieux fait dans cette décision ; par exemple en négociant que ces ordinateurs soient montés ici au cameroun , cela aurait employé plusieurs jeunes. Mais peut être compte tenu de ma naïveté dans l’appréciation des enjeux politiques, je ne comprends pas le chef politique Paul BIYA qui peut être anticipe sur des échéances électorales que tu vois en 2017.C’est de ’’bonnes guerres’’, FRU NDI et autres n’auraient pas faits autrement. WAIT AND SEE.

  • Gasparri

    Salut Didier, tres beau article comme d’hab. Sans toute fois entrer dans la politique, je felicite l’initiative du chef de l’etat. Car celle ci va permettre au etudiant camerounais de se familliarise avec l’ informatique qui n est pas seulement un moyen educatif mais aussi professionnel. Parlant de l’outil offert, je n ai rien a dire sur sa qualite, car moi meme j ai etudie avec un netbook chinois de tres bas prix. Et je t ‘assure sa qualite. j ai acheve mes etudes d’informatiques la dessus. En plus j avais des programmes costeaux qui tournaient
    dessus. En plus l’ordinateur permettra aux etudiants de se faire de l’argent sur internet comme le font deja les etudiants europeens. Pour moi cela un des meilleurs investissement sur la jeunesse car elle permettra a celle-ci de s’autofinancer et aussi contribu a sa formation.
    Je ne fais pas partie d’un parti politique comme tu le sais tres bien et je critique beaucoup la politique du pays mais cette fois le Chef a fais son travail et pour cela je ne peus que l’appuyer.
    Certe cette manoeuvre du Chef est peut etre uniquement politique mais cela aura un grand impact sur la jeunesse et si cette jeunesse est imaginatif, grace au coup de pouce du chef elle ouvrira de multiple emploi.

    • Thierry Didier KUICHEU
      Thierry Didier KUICHEU Auteur du billet

      Il y a plusieurs manquements à relever sur ce projet, tout d’abord, nous ne connaissons pas jusqu’à présent les caractéristiques de ces ordinateurs, ainsi je ne pourrais dire si cela est adapté aux travaux des étudiants. Je ne suis pas contre cette initiative, mais cela doit se faire sur la durée, on ne peut pas privilégier seulement une année académique. Que ferons les futurs bacheliers? Comment vont se débrouiller les vendeurs d’ordi camerounais ainsi que tous leurs employés? Faire entrer 500 000 ordinateurs, c’est énorme. D’ici quelques mois, on commencera à avoir des retours de ce « don ». Just wait and see