VIH SIDA : Comment vivre longtemps avec le virus ?

Plusieurs facteurs entrent en jeu pour vivre longtemps avec le VIH, c’est ainsi que de nombreuses personnes infectées peuvent vivre « en bonne santé ». Je vais vous parler d’elle : elle, c’est cette femme forte qui vit avec ce virus depuis plus de 6 ans déjà.

 VIH

Connaître son statut sérologique (à temps)

Elle a appris qu’elle était infectée par le VIH qu’à la suite d’une grave maladie qui a failli l’emporter en 2010. Ne sachant pas exactement de quoi elle souffrait, les médecins ont finalement décidé de lui faire tous les examens possibles afin de découvrir ce qui n’allait pas. C’est ainsi qu’elle apprend qu’elle est porteuse du VIH. Depuis combien de temps ? Nul ne saurait le dire. Ceci est la première étape du « vivre longtemps » avec le virus.

 

Accepter la maladie et décider de vivre avec

Elle ne voulait pas au départ accepter son statut, elle ne voulait pas croire ce qui lui arrivait. Chrétienne et pieuse, elle s’est retrouvée « abandonnée » par Dieu. Elle ne voulait pas qu’on la regarde et qu’on voie en elle une malade, porteuse du VIH. Elle a refusé dans un premier temps de se soumettre au traitement et de se battre pour vivre. Finalement, grâce à l’amour qu’elle porte à ses enfants et à tous ses proches de manière générale. Elle a décidé de franchir le pas, d’accepter sa maladie, d’accepter de vivre avec et aussi de suivre le traitement.

 

Beaucoup d’amour de la part des proches

Ceci est pour elle, le « plus grand remède » en réponse au VIH. Oui, beaucoup d’amour. Un amour qui double, qui triple, qui est présent chaque jour. Cet amour lui procure la force nécessaire pour triompher et se retrouver au dessus du virus, ce maudit VIH. Elle se sent revivre chaque jour quand elle voit tout l’amour que lui portent ses enfants, elle se bat pour eux et ils se battent pour elle. Cette force qu’elle trouve dans cet amour lui fait oublier sa maladie et c’est ainsi aussi que ses proches ont fini par oublier son statut sérologique. Ils lui font des câlins et ne la regardent jamais différemment.

 

La prise des médicaments et le suivi médical

Pour elle aussi, cette partie est importante, oui, car après avoir accepté sa maladie et reçu plus d’amour de ses proches, la prise des médicaments a une grande place pour maintenir le taux de T CD4 à un bon niveau. Cela permet au corps de répondre au mieux aux attaques extérieures. N’oublions pas que c’est une maladie opportuniste qui se développe lorsque le malade n’est plus assez « fort » pour se défendre, l’immunodéficience. Ce qui finit par rendre le malade de plus en plus vulnérable, avec les conséquences que nous savons.

Elle prend ses médicaments et se rend à son rendez-vous mensuel à l’hôpital afin de vérifier que tout va bien. Ainsi, elle est plus en forme même qu’un séronégatif sur certains points.

 

Comme elle, des exemples dans le monde sont nombreux, plusieurs personnes parmi nous sont porteuses du VIH mais nous ne le savons même pas. Ils vivent normalement et mènent leurs activités sans interruption. Un des plus célèbres porteur du VIH est Magic Johnson, ancienne gloire de la NBA, dont la séropositivité a été révélée en 1991. Il est une des références du « Comment vivre longtemps avec le VIH SIDA ».

Cet article est ma contribution dans le cadre de la campagne #Santépourtous initiée par les blogueurs camerounais.

The following two tabs change content below.
Thierry Didier KUICHEU
Jeune camerounais, vivant à Yaoundé au Cameroun. J'aime bien partager et découvrir. Je suis contractuel d'administration et cela me permet de voir certaines réalités de mon pays qui m'édifie et me donne envie de m'exprimer pour pouvoir faire bouger les choses. En tant que jeune, j'aime bien m'amuser aussi et sortir de temps en temps ou faire des petits voyages.

10 commentaires sur “VIH SIDA : Comment vivre longtemps avec le virus ?

  1. J’aime cet article simple parce qu’il nous partage l’expérience d’une personne vivant positivement avec le VIH. C’est notre activité au quotidien d’amener les personnes infectées par le VIH à adhérer au continium des soins disponibles dans notre pays. Il existe des structures à base communautaire pour accompagner des séropositifs au VIH. Mais la première étape à franchir c’est de faire son test,de retirer et d’assumer son résultat.

    1. Effectivement Marie Thérèse, j’ai choisi de parler de l’expérience de quelqu’un que je connais qui a su et pu se montrer au « dessus » de la maladie pour continuer à vivre une vie normale. Cela m’a beaucoup appris et j’espère que ce sera aussi le cas pour les lecteurs de cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *