La pandémie du Covid-19, mon fils et moi

Article : La pandémie du Covid-19, mon fils et moi
14 juin 2020

La pandémie du Covid-19, mon fils et moi

Depuis la fin de l’année 2019, le monde fait face à une pandémie qui a définitivement changé les habitudes. La nouvelle maladie à coronavirus, Covid-19, a déjà fait des dizaines de milliers de morts et nous impose également une nouvelle manière de vivre. La distanciation sociale, le confinement, l’arrêt de la poignée de mains et j’en passe. Tout ceci n’est pas sans conséquence sur les enfants, ces êtres innocents qui ne comprennent pas forcément tout ce qui se passe. En tant que père, je puis vous dire que cette pandémie a une conséquence pour les enfants, elle a une conséquence pour mon fils.

4 septembre 2012, naissance de mon fils. Ce jour, je m’en souviens comme si c’était hier. Pourquoi ? Parce que c’est un jour inoubliable que je souhaite à ceux qui ne l’ont pas encore vécu.

Je me souviens de ce petit être innocent que j’ai regardé tendrement ce jour là, les yeux scintillants. En le tenant dans mes bras, je me suis dit « fiston, je veillerai toujours sur toi et je serai toujours là pour toi ».

Nous vivons ensemble des bons moments de joie depuis toutes ces années malgré les aléas de la vie.

Sa santé (respiratoire) relativement fragile

Dès son plus jeune âge, nous avons constaté qu’il avait des soucis respiratoires, ce qui le faisait ronfler et causait également des apnées de sommeil. Tout cela passerait avec le temps, je me suis dit. Sauf qu’en 2016, cela devenait vraiment inquiétant. L’ayant fait consulté, le diagnostic est tombé, il souffrait de végétations (des ganglions situés au somment et à l’arrière des fosses nasales) et il devait se faire opérer pour résoudre ce problème respiratoire.

L’opération s’est déroulée avec succès en mars 2016 mais il demeure tout de même sensible au froid. Et que dire de la grippe et du rhume. Il les attrape très souvent, raison pour laquelle toutes les mesures doivent être prises pour qu’il évite au maximum d’attraper le virus du Covid-19.

Avec mon fils, nous avons pris l’habitude d’avoir plusieurs activités ensemble quand le temps nous le permet. Visite au zoo, ballade dans la ville, activités de détente et de divertissement, sortie ciné ou encore sortie restau. Il aime beaucoup passer du temps avec moi, cela nous rapproche encore plus et nous fait vivre des moments inoubliables.

« Plus de sorties et de ballades, vous avez dit ? Eh bien, il a fallu expliquer cela à ce petit bonhomme qui ne comprenait pas grand-chose à ces changements brusques survenus dans ses habitudes. »

Nous aimons aussi rendre visite aux membres de la famille le week-end, l’occasion de revoir des cousins ou encore papi et mamie.

Tout cela, c’était avant le coronavirus. Tout cela, on ne peut plus le faire maintenant quand on en a envie et croyez-moi, ce n’est pas facile de s’adapter.

Le changement d’habitudes avec la pandémie du Covid-19 pour mon fils et moi

Mon fils, il n’est pas du genre à rester sur place. Il est curieux, il aime jouer, il aime s’amuser. Comme son père, il aime les sorties. Malheureusement, pandémie du Covid-19 oblige, tout a changé. La santé respiratoire de mon fils étant assez fragile, il vaut mieux ne pas prendre de risques. Dès le mois de mars et l’annonce des mesures gouvernementales de riposte contre le Covid-19 au Cameroun, mon fils est entré en confinement. Plus d’école, plus de sorties, plus de ballades.

Plus de sorties et de ballades, vous avez dit ? Eh bien, il a fallu expliquer cela à ce petit bonhomme qui ne comprenait pas grand-chose à ces changements brusques survenus dans ses habitudes. Il a compris le danger, il a compris la nécessité et il a compris que c’est pour son bien.

Ce qui a été le plus dur, c’est le fait de gérer la distance entre lui et moi parce que nous ne vivons pas sous le même toit. Je suis très attaché à lui et lui aussi est très attaché à moi. Je vous laisse imaginer le malaise et le mal-être que nous a causé cette pandémie du Covid-19.

La conséquence de la pandémie du Covid-19 pour les enfants

En prenant l’exemple de mon fils pour illustrer le profond changement d’habitudes induit par la nouvelle maladie à coronavirus, plusieurs parents et plusieurs enfants se reconnaissent.

La conséquence de cette pandémie est profonde pour les enfants. Elle va de la distanciation sociale aux respects des mesures sanitaires pour éviter d’attraper le Covid-19. Les enfants se retrouvent ainsi dans un changement de la vie sociale sans trop comprendre ce qui se passe. Les gestes barrières et le confinement sont des expériences qui à coup sûr marqueront leur existence. Eux, qui sont des êtres innocents et plein de vie, ont appris tant bien que mal à réagir comme des adultes.

Oui, le coronavirus aura volé une partie de ce qui fait la joie de l’enfance.

Partagez

Commentaires

Monique Manikwe
Répondre

Vivement la fin de cette pandémie, pour de nouvelles aventure.